L’histoire d’un Hôtel Particulier

L’histoire d’un Hôtel Particulier

Cet hôtel particulier est appelé couramment “Hôtel du Coux” ou encore “Le vieux Logis”.

C’est une maison remarquable qui n’a eu que des propriétaires dignes de son caractère, de ses dimensions et aussi de sa situation privilégiée.

La matrice des portes et fenêtres (1826) classe ce bel ensemble dans les hauts revenus après ceux du Manoir de Grillère et la grande maison du Tricot. Divers documents permettent de connaitre les différents résidents à partir, notamment du “tableau du fief des régaires” du 3 septembre 1778. Quelques éléments d’architecture (linteau avec blason au-dessus d’une porte, piédroit de fenêtre, pigeon sculpté) témoignent d’une première construction dès le début du XVIe siècle. Cette première construction était la demeure de la fille de Kermeno. Le tableau-rentier précise que ce bel ensemble immobilier appartenant à Mademoiselle Marie-Jeanne de Kermeno de Trevaly, le tenait de son père. Cette famille, originaire du diocèse de Vannes et possédait la seigneurie de Trévaly et celle de Lauvergnac, avait acheté le logis à François Tessier à la fin du XVIIe siècle. Cette famille s’honore d’un lieutenant du roi à Guérande (René de Kermeno) et d’un prévôt de la collégiale (Jan de Kermeno) qui donne son nom au carillon du clocheton.